Trans-Perle de l’Orient.

Aéroport de Cape Town, des larmes, des au revoir, et un gros coup de quitter l’Afrique du sud après près de trois mois passés sur place… je ne m’y attendais pas, mais c’est arrivé. Ce pays qui me semblait complètement insaisissable est finalement celui où jai passé le plus de temps pour le moment. J’y laisse une partie de moi. Et c’est le coeur lourd que je passe cette vitre aux allures de frontière.

Pas question pour autant de s’arrêter en si bon chemin, et j’attends la prochaine étape depuis un bon bout de temps. Le Sri Lanka est une des seules destinations à laquelle je pensais il y a deja quelques années. Est-il vraiment nécessaire de vous expliquer pourquoi ? (la réponse est oui, sinon, cet article n’a pa lieu d’être…!)

Le Sri Lanka c’est:

  • La mer
  • Le surf
  • Les coconut trees
  • Les plantations de thé
  • La trajet en train les plus beaux du monde
  • Des couchers de soleils à toutes les sauces : sur les collines et sur l’horizon dessiné par l’océan

La liste est longue et plus encore…
Bon… avant de découvrir toutes ces belles choses, voici la vérité: c’est comme cela que tout a commencé … ( un peu Comme un bon vieux « Very Bad Trip » …)

Avant de porter tout jugement, laissez-moi vous expliquer…

J’arrive à Colombo. Le voyage depuis l’Afrique du Sud a été extrêmement long (extrêmement!!!), un des plus longs et éprouvants que j’ai pu faire jusqu’à présent. Premiers pas à l’aéroport et comme à mon habitude, je ne cherche à faire ni dans le local, ni dans l’économique. Je m’engouffre dans le premier taxi. Je découvre Island Backpackers et bien que cette auberge de jeunesse soit située en plein coeur de la capitale intense, on y trouve comme un semblant de calme. 9h30. Pas de Check In. Evidemment trop tot, et je ne peux donc pas profiter d’un bon lit pour le moment. Le fatBoy autour de la piscine fera l’affaire, le temps d’une sieste matinale.

Je prends finalement mes quartiers, et première rencontre : Tom, voyageur solo français, qui arrive d’Inde pour passer un peu de temps au Sri Lanka, le temps de renouveler son visa pour retourner sur le continent. Il attend Claire, une autre, qui doit arriver le lendemain en fin de journée. Ils ne se sont pas encore rencontrés mais se suivent apparemment de très près par réseau social interposé. C’est donc comme cela qu’on se retrouvera tous les trois autour de la piscine – et d’une bière ou deux! – et d’un kothu – le soir suivant. Pour aller tout à fait au bout de cette histoire, j’ai tout de même réussi à m’extirper de mon lit pour visiter un peu Colombo et tant mieux, car je peux en plus, illustrer ce récit avec ces jolies photos de paysages. Si c’est pas merveilleux ?!

Dernière photo, ladies and gentleman, let me introduce youuuuuu the most famouuuus one in Sri Lanka: Le KOTHU!


Le Kottu, également connu sous le nom de Kothu Rotti ou Kothu Roti, est un plat sri-lankais à base de godhamba roti et de légumes, d’œufs et / ou de viande et d’épices.


C’est un peu là que tout bascule. J’avais décidé de rester à Colombo pour réaliser au plus vite mon extension de visa et ne plus avoir à y penser mais voilà :

1Ayant passée une horrible première nuit, je m’accorde le droit à une journée visite et détente. (voir photos ci-dessus) Grave erreur! Nous sommes déjà vendredi lorsque je réalise que l’on est vendredi. Les administrations sont fermées le weekend. Je n’ai plus que attendre le lundi.

2Claire commence à nous parler de ses amis suisse et de ce fameux transfestival, le Atman Festival, dans le sud du Sri Lanka qui a lieu en ce moment et ce weekend.

3Tom m’informe que l’un de ses amis a facilement fait l’aller retour depuis le sud jusqu’à Colombo pour faire son extension de visa

Ok, je m’arrête à trois. La décision est pliée. Départ directos vers le sud, un peu plus tôt que prévu. On se tient prête le lendemain matin, entre filles, ayant perdu Tom dans la bataille, trouver le bon bus, c’est-à-dire celui où la musique est la plus forte et le plus coloré et en avant pour 6 heures de trajet avant de retrouver notre troisième compatriote, Lumi.

Deux jours donc, après découpage de bracelet d’entrée, recollage de bracelet, négociation de la place manquante à diviser par deux, des aller-retours entre Tangalle et le lieux du festival : première excursion tuk tuk. Et première guest house où l’on est plus que ravies d’être toutes les trois car le propriétaire tient vraiment à nous montrer individuellement sa plus belle salle de bain ! Demi-nuit aussi dans cette tente, méticuleusement positionnée à 100 m de la scène principale .. bercée par le doux son de la Trans musique. Autant dire que la pause sur la plage au réveil est la bienvenu !

Avec tout ca, nous prendrons le temps de visiter Tangalle. Doucement mais surement, la côte sud du Sri Lanka se laisse découvrir.

Alors voilà, le Sri Lanka ca commence sur les chapeaux de roues (de tuk-tuk!). Cinq premiers jours de folie. Tout cela s’annonce haut en couleur. Nouvelle ambiance. Nouveaux paysages. Nouveaux visages! La suite du périple se déroule un peu plus à l’ouest, Weligama, où nous décidons d’aller ensemble, retrouver les compagnons de voyage initiaux de Lumi.

Ps: j’espère que ce petit article vous a plu bien que très légèrement en retard ! Je vais tout de même tâcher de revenir sur la plupart de mes aventures !
See you au prochaine épisode !!!!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s